Association francophone pour la promotion de l'EFT

L'EFT et le nouveau-né en détresse


69 vues
Bébé noeud jaune

Faire de l’EFT avec des tout-petits enfants, et peut-être surtout avec nourrissons, est presque toujours gratifiant. Comme clients, ils sont parfaits. Ils n’opposent pas de « Oui mais ». Ils sont naturellement en connexion, car c’est leur canal de communication, leur condition de survie. Ils sont dans le « ici et maintenant ». On sait aussi aujourd’hui que l’on peut tapoter pour un enfant dans sa couveuse, sans le toucher.

Dans les deux cas ci-dessous, publiés sur le site de Patricia Carrington, il s’agit de nouveau-nés sur lesquels l’infirmière Barbara Heffel, par ailleurs praticienne EFT expérimentée, a choisi de tapoter. Aujourd’hui, le choix pourrait bien être de tapoter sur soi pour l’enfant en souffrance. On peut ajouter que les mots, quel qu’en soit la langue dans laquelle ils sont prononcés sont « compris », et que c’est avant tout la connexion entre l’adulte et le nourrisson qui compte.

Barbara Heffel travaillait alors dans une maternité où l’un des bébés avait vécu une naissance particulièrement traumatisante. Il s’était présenté dans ce que l'on appelle une "position frontale", de sorte que son petit visage était gonflé et déformé. Vers la fin de l'accouchement, il avait réussi à se retourner, mais il avait fallu plusieurs interventions de l’équipe médicale pour l’aider à venir au monde. Il avait l’aspect prononcé de la "tête de cône" avec des traits faciaux gonflés et traumatisés. Même le médecin craignait une malformation et les parents, quant à eux, avaient du mal à le regarder, tellement il était déformé.

Barbara le rencontra pour la première fois le lendemain de sa naissance. Toujours traumatisé, il avait les sourcils froncés et poussait tout le temps des cris. Rien ne pouvait l‘apaiser. L'équipe de nuit avait finalement renoncé à le réconforter et, comme la mère ne voulait pas de lui dans sa chambre, il restait seul dans son berceau, agité et misérable, jusqu'à ce que Barbara le prenne dans ses bras, l'emmène dans un coin et commence à lui parler en le tapotant doucement :

"Même si la ma naissance a été très difficile et que ma famille n'a pas été là pour me réconforter quand je suis sorti, j'ai réussi à venir. Je suis maintenant un être fort et en bonne santé, ici sur cette Terre."

Elle a ensuite abordé pour lui un certain nombre de problèmes différents : « déformé », « traumatisme familial » (sa mère ne l'avait pas encore regardé), « avoir peur et faire peur aux autres », « savoir que je peux y arriver », « être aimé » et «et capable d’aimer», « se sentir en sécurité, heureux et pris en charge maintenant » etc.

Lorsqu'elle a fini de tapoter, le bébé s’était calmé et la regarda droit dans les yeux. Étonnamment, il ne fronçait plus ses sourcils, puis plongea dans un sommeil paisible.

À son réveil, il semblait intéressé par ce qui l’entourait et lorsque Barbara l'amena chez sa mère (qui ne voulait toujours pas le regarder), sa tante le prit dans ses bras et ils ont eu d'excellentes interactions.

Après coup, Barbara regretta de ne pas avoir tenté de tapoter avec sa mère. Mais elle était tellement concentrée sur le bébé qu’à ce moment-là qu'elle ne pouvait penser à rien d'autre.

Rés. Trad BvH

https://patcarrington.com/eft-used-on-distressed-newborn-infants-article/

 

bébé s'éclate

Sa deuxième expérience de l'EFT sur un nouveau-né a eu lieu alors qu'elle était infirmière en charge de l'accueil d’un bébé en situation d’une césarienne d'urgence. Le bébé avait cinq semaines d'avance et risquait d'avoir des problèmes pulmonaires en raison de sa naissance prématurée. Il s'en est sorti en assez bon état. L'équipe lui fournissait de l'oxygène « soufflé » (un processus par lequel l'oxygène est soufflé par un tube sur le visage du bébé), ainsi il n'a pas eu besoin d’être intubé.

Le personnel médical était optimiste, quand, soudain, le nourrisson se mit à décompenser. Il respirait difficilement, avec des grognements et des "rétractions" (respiration très laborieuse où l'on peut voir le sternum se replier brusquement à chaque respiration).

Le pédiatre donna aussitôt l’ordre d’entamer le processus de transfert.  Il voulait dire par là que le bébé devait être transféré dans un établissement de mieux équipé, car l'établissement actuel ne gardait pas les nourrissons en incubation. Les infirmières débutèrent rapidement la procédure tandis que le médecin se rendit auprès de la mère pour lui annoncer le transfert. Pendant que le médecin s’entretenait avec la mère, Barbara en profita pour se pencher tout près du bébé et commença à le tapoter doucement :

« Tu as fait un super travail pour naître…  Maintenant tes poumons doivent juste respirer naturellement, comme il faut…  Respirer sans effort…  S'adapter à la vie hors du ventre de ta mère… »

Lorsque le médecin revint, le bébé respirait déjà normalement.  Il a tout de même été transféré dans l’unité Niveau 2 pour y être surveillé de près, mais aucun apport d'oxygène supplémentaire n’a été nécessaire. Le transfert a donc été annulé.  Il n'a plus présenté de difficultés respiratoires. Il a été gardé, avec ses parents, dans l’établissement et, le lendemain matin, il était transféré dans la salle normale pour nouveau-nés.

Barbara raconte que, bien que ces deux cas puissent être considérés comme des coïncidences (naturellement, tout peut être considéré comme une coïncidence !), elle fait confiance à sa propre expérience de "l’instant miraculeux", à ce "sentiment de se connecter à quelque chose qui n'est pas atteinte habituellement... » au respect pour ce "quelque chose de plus grand ».  Elle sent qu'une "nouvelle porte (marquée "EFT") est apparue dans sa vie, et que cette ouverture l'a « profondément bénie ».

Rés. Trad BvH

https://patcarrington.com/eft-used-on-distressed-newborn-infants-article/

 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Catégories

Derniers articles

La Pratique de l’EFT avec un Proche

24 Mai 2024

Comment aborder des clients difficiles, sceptiques et méfiants quand on débute ?
On entend parfois qu’il ne faut pas faire de l’EFT avec un membre de la fam...

EFT : Trois courtes démos pour débutants

23 Mai 2024

Flexibilité Musculaire
Pour intéresser la première fois un groupe ou une seule personne à l’EFT, la solution d’une démonstration courte avec un résultat im...

EFT et la peur de conduire

01 Mai 2024

Le refus de Julie de prendre le volant

« J’ai trop peur, je ne peux plus conduire, » annonçait ma cliente, que j’appellerai Julie. "Je ne sais vraiment p...

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.