Association francophone pour la promotion de l'EFT

Ces situations publiques : de l'indisposition à la panique 1ère partie


63 vues

L’idée de se tapoter en public est difficile à accepter, n’est ce pas ?

Si je fais tap-tap sur les acupoints du visage - et sous le bras ! – je risque fort de paraître bizarre et ce n’est vraiment pas le moment !

Pourtant, le parfum d’une co-passagère dans un bus ou un métro bondé peut provoquer une migraine intense. Ou encore la perspective d’un discours à prononcer en public peut créer une révolution au niveau des intestins. Les exemples de cette sorte sont nombreux… et demandent parfois une action immédiate ! Voici quelques astuces pour gérer ces mini- ou maxi- catastrophes avec élégance. 

1) Anticiper, préparer, prévenir

L’idéal serait évidemment de ne pas avoir besoin de l’EFT dans un lieu public ! Pourquoi ne pas utiliser exactement le même principe de précaution que les parents qui demandent à leurs bambins de faire pipi avant de monter en voiture afin de prévenir des arrêts intempestifs. Se tapoter avant ! Avant de faire un discours en public, avant de rencontrer quelqu’un qui vous fait régulièrement sortir de vos gonds, ou avant de grimper au dernier rang de l’Opéra Bastille (là il y a de quoi paniquer si l’on est sujet au vertige) ? Autrement dit, se tapoter avant de quitter la sécurité douillette de la maison ou du bureau. Il suffit de se concentrer sur l’émotion (l’angoisse, le vertige, la colère…) tout en faisant des séquences d’EFT. Il y a de fortes chances que le problème disparaisse pour de bon ou, au pire, s’avère tout à fait gérable.

2) Tapoter pendant les temps morts 

Imaginons que vous avez peur de parler en public et que vous devez faire un discours lors de l’anniversaire de votre meilleur ami devant 50 personnes. Tapotez sur le problème dès que vous avez une minute de libre. Cela peut être en attendant que votre œuf à la coque soit cuit, pendant l’attente musicale pour joindre votre correspondant, quand vous êtes coincé dans un bouchon de la circulation, pendant que la baignoire se remplit… En général, presque imperceptiblement, tous les aspects du problème vont s’estomper et disparaître. Il est utile de faire un contrôle de temps en temps pour savoir où vous en êtes et intégrer les nouveaux éléments dans votre pratique de l’EFT. Cette approche vaut pour tous les problèmes que l’on peut traiter plus ou moins longtemps à l’avance sans être stressé par le temps. 

3) « Excusez-moi !» 

Si la situation le permet, demandez que l’on vous excuse un petit moment et retirez vous dans un coin tranquille, - les toilettes par exemple. Là, deux ou trois séquences de tapotements sont en général suffisantes pour rendre la situation supportable. L’avantage est que vous avez à peine besoin de vous concentrer sur le stress puisque vous le vivez pleinement ! Il est important de se donner un moyen pour s’apaiser avant de risquer d’être paralysé par le trac ou submergé par la panique et être complètement incapable d’agir. 

Notre prochain article vous donnera des astuces directement liées au tapotage devant les gens sans qu’ils se rendent compte de quoi que ce soit. 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Catégories

Derniers articles

EFT et la peur de conduire

01 Mai 2024

Le refus de Julie de prendre le volant

« J’ai trop peur, je ne peux plus conduire, » annonçait ma cliente, que j’appellerai Julie. "Je ne sais vraiment p...

EFT et « Gaslighting »

25 Avr 2024

La Manipulation Emotionnelle Sournoise

EFT et Alzheimer

25 Avr 2024

Accompagnement des proches avec l'EFT
Carna Zacharias-Miller

Être le principal responsable d’un membre de la famille atteint de la maladie d’Alzheimer, ou d...

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.