Association francophone pour la promotion de l'EFT

Fatigue Chronique


59 vues

Fatigue Chronique
disparue après une seule session

Femme fatiguée

Annie O’Grady nous raconte comment une seule session EFT a définitivement pu éliminer le syndrome de fatigue chronique dont sa cliente souffrait depuis des années.

Bien que je sois praticienne de l'EFT depuis 2005, je suis toujours impressionnée par ce que l’EFT peut accomplir. Nous savons qu’en appliquant correctement les techniques, ça marche… et parfois plus rapidement que prévu. Dans le cas de ma cliente Janice, l’EFT a fonctionné immédiatement.

Janice se tapote depuis longtemps. Il y a six mois, elle est venue me demander de l'aide. Très agitée, elle était incapable, tellement elle pleurait. Elle a fini par pouvoir dire :  

« J'ai à peine dormi de toute la semaine. À l'intérieur de moi, j'ai l'impression que d'énormes vagues d'anxiété déferlent sans relâche, les unes après les autres. Elles ne s'arrêtent pas, de jour comme de nuit. Je me tapote, ça ne change rien. J'ai peur."

 Janice, 65 ans, est une femme mûre, généralement calme, capable et lucide. Elle a une présence bienveillante. Cependant, après avoir passé des années à s’occuper de deux membres de sa famille proche, souffrant de problèmes de santé chroniques jusqu’à leur décès, elle a développé une forme aigue de la fatigue chronique, (« crash variety » en anglais).

Cette affection touche beaucoup de personnes. Voici sa description de comment cela se passe pour elle :

« Après une expérience stressante, je reste alitée, parfois pendant des jours ou même des semaines, incapable de faire autre chose que de m’occuper de moi. C'est une fatigue complète, différente de l'épuisement ou de la fatigue, et le sommeil n’y fait rien.  Aucune différence. C'est comme si toutes mes fonctions, y compris mon esprit, étaient éteintes. Je ne me sens pas confuse, mais c'est comme si j’étais en train de mourir et que ça ne me dérangerait pas vraiment."

 

Cette fois, la raison de la détresse de Janice était qu’un parent retraité, âgé, atteint d’une maladie de Parkinson avancée, de démence et d’extrêmes sensibilités chimiques, était arrivé abandonné, malade et sans abri dans sa ville, sans personne d’autre vers qui se tourner qu’elle. Elle a immédiatement assumé ses responsabilités ce qui impliquait une énorme quantité de soins de crise en continu.  D'une manière ou d'une autre, sans voiture, elle avait pu lui trouver un logement dans une maison de retraite. Elle lui avait aussi trouvé des médecins et des spécialistes. Elle s’était s'occupée de son dossier compliqué de soins aux personnes âgées, réglé ses problèmes financiers, juridiques et médicaux, déniché des magasins de charité pour lui procurer toute une garde-robe vêtements non allergiques. Et, bien sûr, aussi le réconforter et le rassurer, en prenant le bus pour lui rendre visite à la maison de retraite. Pas étonnant qu'elle se soit finalement trouvée « épuisée, en larmes, traumatisée, paniquée »

 

Comment l’aider?

En tant que praticien EFT, j'ai pu constater que pour éliminer ce stress avec : "Même si je suis angoissée..." n'irait évidemment pas bien loin !

Comme Janice était profondément connectée à ses angoisses incontrôlables, j’ai choisi de poser la question EFT classique  :

« Est-ce que tu peux me dire quand as-tu ressenti cet état pour la première fois ? »

Janice se transporta immédiatement cinquante ans en arrière. Elle se voyait à quinze ans, assise seule dans sa chambre, éprouvant exactement les mêmes émotions et symptômes qu'aujourd'hui. Elle tremblait, terrorisée à l’idée que la porte s'ouvre brutalement sur le vaste chaos et le désastre occasionné par les autres et qu'elle était la seule à pouvoir gérer – « parce qu'il n'y a personne d'autre. » Son père avait quitté la famille cinq ans auparavant.  Non seulement l’adolescente ne voulait pas être l’unique responsable de sa mère malade mentale, totalement imprévisible et souvent en pleurs, ainsi que de ses deux sœurs vulnérables et traumatisées. Elle ne savait pas comment s’y prendre. Il s’agissait d’un moment classique de traumatisme psychologique – un moment que de nombreux praticiens EFT identifient comme l’état UDIN (1) qui signifie un traumatisme inattendu, dramatique, devant lequel un individu est isolé et démunie sans stratégie ni ressource.

Tapoter sur adolescente intérieure

J'ai invité Janice à fermer les yeux et à connecter avec elle-même assise, sur son lit à quinze ans, et à s’imaginer dans son esprit tapoter sur la jeune fille terrifiée :

« Même si tu es terrifiée, tu es une personne formidable et Je t'aime tellement."

(Le tapotement imaginaire est utilisé pour l'insomnie. Il est maintenant également utilisé dans des études de recherche sur l'EFT où une personne à l'intérieur d'un appareil IRMf, exposée à des images provoquant des réactions émotionnelles, doit se tapoter virtuellement, tout en restant immobile, pour permettre l’enregistrement des effets sur le cerveau.)

Plusieurs rondes de tapotements ont fait passer l’intensité du chiffre qui était à 10+ à 0/10. Je lui ai demandé ce qu’elle ressentait maintenant.  Elle répondit :

"Je me sens incroyablement calme. Une énorme charge s'est levée. Je n'arrive pas à y croire."

Finis ses symptômes de fatigue chronique !

femme retablie

Une semaine après sa séance, Janice m'a dit qu’elle se sentait toujours calme, qu’il n’y avait plus d’anxiété ! Elle venait de passer la semaine à activement s’occuper de l'organisation d'une opération pour son proche, notamment en vue d'une opération de nuit. Elle déclarait :

« Auparavant, tout événement stressant de cette ampleur aurait provoqué une forte crise de fatigue chronique, mais je n'ai rien eu de tout cela. C'est incroyable ! Si la fatigue chronique n'est pas là maintenant, après tout çà, c’est qu’elle n’est plus là!"

L’EFT avait rapidement fait disparaître la manifestation de terreur. Mais il en ressort l’enjeu est bien plus important. Une fois ce traumatisme de l’adolescence libéré, il semblait que son corps n’avait plus besoin de manifester de la fatigue chronique !

Ce qui s'est-il passé ?

L'étude pionnier américaine ACE (Adverse Childhood Events, Événements Indésirables dans l'Enfance) jette la lumière sur les effets à long terme des traumatismes non résolus de l'enfance, susceptibles de se manifester beaucoup plus tard dans la vie sous la forme de maladies graves, voire mortelles. Du point de vue de la médecine corps/esprit, il semble que, d’une façon ou une autre, le traumatisme que Janice avait vécu cinquante ans auparavant avait engendré les symptômes de fatigue chronique et les souffrances qui apparaissaient à mesure qu'elle vieillissait. Nous avions en quelque sorte annulé cet effet en éliminant le stress de ces moments de terreur dans sa chambre d'enfance.

Six mois après l’arrivée de son proche parent dans sa ville, Janice s’occupe toujours de lui. Elle l'a accompagné à travers d'autres opérations, une convulsion et des blessures causées par une chute, ainsi que ses problèmes quotidiens de santé mentale.

"Pourtant, je ne souffre toujours pas de fatigue chronique", affirme-t-elle. "Je ne peux pas assurer que cela ne reviendra jamais, mais le tableau général de ma santé est si positif que c'est incroyable. Je suis infiniment reconnaissant à Gary Craig, à l’EFT et Annie pour une nouvelle vie en pleine santé, calme et énergique que j’avais renoncé à espérer retrouver un jour.

Annie O'Grady

Maître formateur Formateur EFT International

Adelaide, Australie,

 

  1. UDIN désigne un traumatisme devant lequel un individu est complètement démuni : Unexpected, Dramatic, Isolating, No strategie/No ressource.

rés trad BvH

 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Catégories

Derniers articles

La Pratique de l’EFT avec un Proche

24 Mai 2024

Comment aborder des clients difficiles, sceptiques et méfiants quand on débute ?
On entend parfois qu’il ne faut pas faire de l’EFT avec un membre de la fam...

EFT : Trois courtes démos pour débutants

23 Mai 2024

Flexibilité Musculaire
Pour intéresser la première fois un groupe ou une seule personne à l’EFT, la solution d’une démonstration courte avec un résultat im...

EFT et la peur de conduire

01 Mai 2024

Le refus de Julie de prendre le volant

« J’ai trop peur, je ne peux plus conduire, » annonçait ma cliente, que j’appellerai Julie. "Je ne sais vraiment p...

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.