Association francophone pour la promotion de l'EFT

L’EFT à l'école


48 vues

Le taux d'anxiété infantile a augmenté chez les jeunes enfants et la santé mentale des enfants est devenue une préoccupation croissante dans les écoles primaires, même avant l'impact du Covid-19.

Les problèmes de santé mentale sont devenus l'une des principales causes de troubles dans le monde chez les jeunes âgés de 10 à 24 ans, et l'anxiété a été documentée comme le plus répandu. Cinquante pour cent de tous les troubles de santé mentale au cours de la vie apparaissent à l'âge de 14 ans, l'âge moyen d'apparition des troubles anxieux étant estimé à 11 ans. Trouver des méthodes pour améliorer la sensation de bien-être des enfants en réduisant leur niveau d'anxiété et le risque associé d'altération de leur développement futur est un impératif pour notre système éducatif.

Bien que l'EFT ait été validée en milieu clinique, peu d'études ont exploré son efficacité en tant que technique utilisable en classe pour réduire l'anxiété et améliorer le bien-être.

La psychologue australienne Margaret Lambert et ses collègues Sue Smith, Simon Smith et Marilynne Kirschbaum ont mené une étude pratique à méthodologie mixte auprès de 138 élèves d'écoles primaires australiennes, années 5 et 6 (CM1-CM2).

Deux évaluations quantitatives ont été utilisées pour évaluer les niveaux d'anxiété des enfants avant et après l'intervention : le score des unités subjectives de bien-être (SUWS --- une adaptation de l'échelle SUD) et l'échelle révisée d'anxiété manifeste des enfants (RCMAS-2).

Les méthodes qualitatives comprenaient :

- des entretiens individuels semi-structurés avec une sélection aléatoire d'élèves de chaque classe ; - - des entretiens avec des groupes de discussion constitués d’enseignants et de membres du   personnel dans chaque école ; 

- les commentaires fournis par les élèves dans leurs cahiers de projet ;

- des histoires anecdotiques rapportées par des élèves, des enseignants et le personnel de l'école ;

- et des observations personnelles.

 L'anxiété des élèves s'est réduite après deux interventions.

Mis à part les séances d’EFT en classe, les élèves tapotaient parfois en catimini et les enseignants se servaient parfois de l’EFT pour eux-mêmes. Les élèves ont généralement préféré l’approche individuelle plus calme pendant les séances d’EFT en classe.

Des conclusions plus larges tirées des données obtenues des élèves et des enseignants suggèrent que l’EFT est un mécanisme de changement, que les compétences sont transférables et, sans surprise, que l’EFT n'est pas toujours efficace.

L'EFT favorise l'apprentissage social et émotionnel et s'aligne sur le programme scolaire australien.

Les résultats suggèrent que l'EFT utilisée dans les salles de classe peut bénéficier aux élèves ET aux enseignants.

Lambert, M. T., Smith, S. E., Moss, S., & Kirshbaum, M. N. (2022). Emotional Freedom Techniques (Tapping) to Improve Wellbeing and Reduce Anxiety in Primary School Classrooms. Australian Journal of Teacher Education, 47(3).

http://dx.doi.org/10.14221/ajte.2022v47n3.5
 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Catégories

Derniers articles

EFT et la peur de conduire

01 Mai 2024

Le refus de Julie de prendre le volant

« J’ai trop peur, je ne peux plus conduire, » annonçait ma cliente, que j’appellerai Julie. "Je ne sais vraiment p...

EFT et « Gaslighting »

25 Avr 2024

La Manipulation Emotionnelle Sournoise

EFT et Alzheimer

25 Avr 2024

Accompagnement des proches avec l'EFT
Carna Zacharias-Miller

Être le principal responsable d’un membre de la famille atteint de la maladie d’Alzheimer, ou d...

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.