Association francophone pour la promotion de l'EFT

Les Liens Toxiques de la Honte


26 vues

La Honte, Cercle Infernal

Dans cet article Kristin Panasewicz expose les mécanismes en jeu dans le phénomène de la honte et affirme que le travail pour s’en libérer est le plus important de tous.

J'utilise le terme Shamework (Travail sur la Honte) pour décrire le processus de désapprentissage de la honte toxique qui nous a été imposée depuis l’enfance.

Oui, j'ai dit « désapprendre » et j'ai dit « imposée» !

Car nous apprenons la honte en entendant quelque chose à propos de qui nous sommes, comment nous nous comportons, d'où nous venons, ce que nous préférons, ou de quoi nous avons l’air… et que tout cela n'est pas à la hauteur, pas bien, insuffisant.

Le Shadow Work (Travail de l’Ombre)

Il existe un autre élément de honte qui est très similaire à ce que beaucoup d’entre nous appelle le Travail de l’Ombre. Le Travail de l'Ombre est un terme jungien qui fait référence au processus d'identification et d'intégration des aspects de nous-mêmes dont nous avons honte (ce que Carl Jung appelait notre « moi d'ombre »). Je considère que cela fait partie intégrante du Travail sur la Honte, tandis que le Travail de l’Ombre Jung s'arrête au stade de l'intégration. Cet étape préconisée par Jung, nous demande d’accomplir le travail consistant à permettre aux parties de nous-mêmes dont nous avons honte, simplement d'exister et d'être vues.

enfant roux mains dans poches

Quand j’engage le travail sur la honte avec un client, je lui demande de faire encore un pas afin qu’il se libère complètement de la honte. Pourquoi ne précipitons nous pas tous sur l’idée de nous débarrasser de notre honte ?

Parce que le conditionnement est très enraciné. Depuis que notre cerveau était en cours de développement, on nous a appris qu'il y a quelque chose de honteux dans nos côtés obscurs. Peut-être avons-nous honte de quelque chose de sexuel, de notre sens de l'humour noir, de nos corps agités. Nous avons peut-être honte de notre lignée, de l'endroit où nous avons grandi, nos opinions politiques… Certains d’entre nous ressentent une profonde honte à l’égard des abus qu’ils ont subis ou aux dépendances qui nous hantent. Peut-être aussi à propos de quelque chose que nous avons fait une fois – ou de quelque chose que nous n’avons pas fait. Peut-être avons-nous été rejetés ou abandonnés lorsque nous étions enfants.

Rappelons nous que notre cerveau se forme autour de ces empreintes précoces.

Disons simplement que la nature de la honte nous pousse à penser que nous ne méritons pas d’en être libéré. Nous sommes mauvais, nous méritons d’n éprouver de la honte.

Le Travail sur la Honte engage un processus qui nous fait découvrir qui, quand et pourquoi on nous a appris que nous ne sommes pas à la hauteur. Avec ce travail, nous examinons comment la honte toxique s'est infiltrée dans tous les aspects de nos vies, dans la façon dont nous nous comportons dans et la façon dont nous nous auto-sabotons.

monstre vert triste et honteux

Nous apprenons à regarder le démon la Honte droit dans les yeux et à écouter son histoire qui décrit combien on ne peut pas nous aimer, combien nous sommes égoïstes et en-dessous de tout.

Nous faisons alors honnêtement face aux parties de nous-mêmes que nous n'aimons pas et nous nous engageons à faire mieux et surtout, nous nous permettons de nous libérer de la honte.

Il n’est pas possible d’aimer quelque chose chez soi, d’être fier de quelque chose qu’on a fait, ou de regretter profondément son comportement et, en même temps, libérer la honte sous prétexte qu’elle ne sert à rien.

La honte est insidieuse. Elle crée un cycle qui nous dit que nous sommes mauvais par notre comportement ou notre caractère, par conséquent nous en éprouvons de la honte. Il nous faut donc agir de manière à expulser notre honte ce qui, à son tour, a pour conséquence soit de blesser nous-mêmes, soit de blesser les autres.  Ce qui a pour résultat de nous faire honte, honte qu’il faut à nouveau expulser, qui blesse…voici comment se présente ce cycle sans fin.

femme tête baissée cheveux bleus

Comment traiter la honte

Dans son livre « Counselling Skills for Working with Shame » (Conseils pour travailler avec la Honte)*, Christiane Sanderson décrit quatre façons de gérer la honte :

  • 1) l’évitement : ce qui ressemble à un déni, une déviation ou un engourdissement dû aux substances, au sexe ou au narcissisme
  • 2) le retrait : s’isoler de la communauté, ce qui ressemble souvent à une timidité débilitante, à une anxiété sociale ou à un silence 
  • 3) l’automutilation, dévalorisation, recherche de la perfection, prises de risque
  • 4) attaques :   rage, revendication, abus

Lors de notre travail sur la honte, nous examinons quels sont les mécanismes que nous avons adopté, comment ils nous sabotent et, ce qui est important mais douloureux, comment cela blesse profondément nos proches. Par-dessus tout, nous prenons conscience que la honte ne contribue pas à réparer le mal que nous avons éventuellement fait, et que nous a été transmise par d'autres.

Dans son livre fondateur sur la honte, « Guérir la honte qui vous lie **», John Bradshaw a déclaré : « La honte engendre la honte. » Cela signifie que lorsque nous éprouvons de la honte, nous la transmettons aux autres. La honte nous vient par des personnes qui n'ont pas affronté ou libéré leur propre honte. C’est injuste et c’est impitoyable. La honte qui nous tient n’est jamais la nôtre, c’est pourquoi, dans le travail de la honte, nous désapprenons la honte.

enfant liberé

l'EFT pour se libérer de la honte

D’après mon expérience, L'EFT est l'une des techniques les plus efficaces à utiliser dans le travail de la honte, car elle nous permet de recâbler notre programmation neuronale, ainsi littéralement désapprendre la honte qui n'a jamais été la nôtre en premier lieu. Reconnaître, prendre conscience de sa honte pour la première est en général très difficile et peut susciter une abréaction. En utilisant le tapotement continu pendant qu'un client traite l'existence même de la honte en lui, j'ai constaté que les abréactions sont arrêtées ou considérablement atténuées.

En libérant notre honte toxique, nous pouvons repartir de zéro. Nous ne pouvons jamais nous retrouver ou connaître ce que nous voulons vraiment tant que nous sommes encore enveloppés de honte. C'est pourquoi le travail sur la honte est le travail le plus important que nous accomplirons jamais. Nous ne sommes pas réellement nous-mêmes tant que nous n'avons pas laissé tomber la honte.

Kristin Panasewicz

https://eftinternational.org/shamework-the-most-important-work-well-ever-do/

https://www.yewtreeintegratedhealing.com/about

trad adapt. bvh


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Catégories

Derniers articles

La Honte de ne pas être à la Hauteur

27 Mar 2024

Voici un exemple intéressant donné par Dr Lee de la manière dont on peut
« négocier » la libération d’un blocage fortement ancré chez un client.

« Janet » e...

Les Liens Toxiques de la Honte

27 Mar 2024

La Honte, Cercle Infernal

Dans cet article Kristin Panasewicz expose les mécanismes en jeu dans le phénomène de la honte et affirme que le travail pour s’en...

Le Cas du Chien Stressé

25 Fév 2024

Ann Smith partage une séance avec la propriétaire d’un chien angoissé. Cette histoire montre encore une fois combien il est important de s’adresser d’abord ...

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.